30/11/2007

Et terminer avce l'envie de PARTAGER

Vendredi 30 Novembre

 

Bien le bonjour, Mwaramutsé

Comment va? Muracoméyé

Je vais bien!!! Ndacoméyé 

C'est le Kirundi

Hé oui le Burundi c'est autre chose, même si les terres sont plus pauvres seulement culture de café, thé, il y a des routes plates, des restos, des poubelles enfin j'en ai vu une…

Il y a pas mal d'enfants des rues, déformés, sans bras, sans jambes, d'autres quasi elephantman sont exposés au marché couvert, assez impressionnant…

Autour dans les montagnes et les collines ce n’est plus vraiment la guerre mais ce n’est pas encore non plus la paix.

 

Hier jour de congé! Wahouuuu que c'est bon, nous avons discuté de l'après Congo. Qu'allons nous faire avec Laloé, dans quel cadre allons nous jouer?…Présentation dans les écoles d'une mission, spectacle témoignage…en rentrant j'écris tout ça sur papier et hop à la prochaine rencontre des clowns (haaaa on va se revoir!) on se dit tout…

Bon c'était un petit mot rapide. Nous allons bien, vraiment! Hâte de vous revoir, de vous parler de vive voix, yeux dans les yeux de notre belle aventure.

Aujourd'hui nous jouons pour le staff de MSF Bel, demain Handicap international et sans doute SOS Village d'enfant mais rien est sûr…

Plein de belle choses à vous, ici fait chaud! On profite des dernières chaleurs pour vous apporter plein de rayons de soleil.

Bisous du cœur qui sautille!

z.

Ce matin, nous gérons les visas et les billets d'avion ( plus que 2 jours!!!) ainsi que les contacts pour demain avec Handicap international Belgique. Leur mission est de réintégrer ces personnes dans la société par des prothèses, béquilles, rééducation mais aussi de travailler sur la perception que la population pose sur eux car ils ne sont pas considérés. Dans les mentalités, les handicapés ne peuvent pas travailler donc sont inutiles ainsi le bus ne les prend pas lorsqu'ils attendent aux arrêts… Ils les réhabilitent pour qu' ils trouvent leur place et leur statut dans la communauté. Nous irons jouer dans les centres SINQITO et AKAMURI où vivent des enfants handicapés physiques et polyhandicapés. Malo

16:50 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/11/2007

Est la fin du début ou le début de la fin?

Mercredi 28 nov

Hello ho ho ho

Nous voilà au Burundi, accueillis par MSF, après 4h de route sèche. Ouf car si il pleuvait j' aurais fait une crise cardiaque!

Est-ce que notre mission est finie? Nous nous posons la question.... En tout cas nous avons passé un bon mois, pas mal jouer (plus ou moins 40 fois de plus ou moins 35 lieux différents) pour plus ou moins 10.500 petits et grands. Merci G.de "Save the Children",  beau P. de Bukavu, N. de "War Child", Sandra de MSF- Suisse et Norbert , les filles de "COOPI", merci aux autres lieux comme INUKA, et autres, continuez c'est super! Merci Maman Sifa pour ton super accueil!

Hier, 27 nov dernier spectacle au Congo à l'hôpital Panzi, ce fut joué en un éclair de temps et c'est dommage car nous aurions pu passer au moins 3, 4 jours tellement c'est grand (VVS -victimes violence sexuelle dont les soins sont gratuits je vous évite les détails de leurs souffrances, les brûlés, les femmes aux infections génitales, maternité …), bien organisé, ils ont l'habitude des blancs ce qui est plus cool, plus tranquille. Mais là, la machine "Laloé" crie stop; en jouant hier nous n'étions plus dedans... Triste pour une dernière!…

Petite question: Céline, Gauthier comment avez-vous fait au Kenya, au Philippines ??? Je me l'demande...Jouer aussi longtemps comme ça il y a un moment où le plaisir n'y est plus. En tout cas heuresuement  le public ne le ressent pas!

Que dire de cette mission? Ici les avis sont explosifs! Pour ma part, parfois vraiment hein ben pfffff qu'est-ce qu'on foutait là??? C'est bien beau de passer, de jouer de repartir même si c'est pour 45 min de bonheur…et après? On fuit?

Aimerais voir ce que ça fait de partir en mission 2, 3 mois dans une région et donner plus d'ateliers, creuser plus avec les associations locales car là à Bukavu on commençait à peine à se faire connaître, contacts  radios, jeunes motivé que nous devons partir, un peu dans le vent… ça me plairait bien qu'il y aie une continuité là où nous sommes passés. Bref on en reparle tous ensemble hein les amis!!!Car c'est vrai ici c'est différent de là-bas!!!

Donc faut que j'atterrisse.

Luc merci pour ton mail t'assure mon beau!

Marie, ça fait du bien de t'entendre merci pour tes mots ça chauffe la dedans!

Ma Elga je t'appelle dès que je rentre!

Pit&Bi toujours là hmm

Et toi mon amour ai les larmes en te lisant, l'année prochaine on part ensemble?t' t' t'

Gros bisous à tous nous atterrissons lundi à 07h du matin là allons sans doute jouer 2 fois, nous allons voir ferons petit débrief??, enfin si avons le courage, peut-être faut laisser  un peu de temps…

Allé bye z.

Au suivant…

 

Salut les amis,

Pour le suivi des jours et des lieux, Zoé vous a déjà raconté. Pour ma part, je fatigue en peu, les derniers spectacles deviennent routiniers. Nous avons du mal à garder la même magie et à donner la même énergie bien que cela ne se ressente pas trop à leur yeux, car pour eux c'est nouveau. Nous voilà sorti du Congo pour trouver des routes goudronnées au Burundi le changement reste doux car ils parlent aussi le Swaéli à Bujumbura. Le départ de l' orphelinat était cérémonial et joyeux, avec chants, discours et cadeaux, jolie tradition bien que mama sifa soit malade donc au lit.

L' inspiration me manque, je crois que j' devrais faire une pause de trois jours pour me rappeler de ce qu' on vit, les lieux, les ONG, les enfants, les personnes se mélangent… Plein de bisous. Heureuse de vous revoir. Malo

29-11-07

Yes folks ... we're finally entering the last stage of our mission ... itsa been good. There's alot of things to say, but I think I need some time to think about.

At least I can say it was a beautifull but tuff mission, 40 shows and about 10.000 congolese people with a smile on their face. A lot of thoughts about the country ... such a beautifull country and people but unfortunally war is hiding behind tze mountains.

At the moment there's alot happening in Goma and Kabila has to give his resolution to Rwanda in two day's ... I keep my fingers crossed ... my heart really goes out to this country ...

We're now at Burundi with M.S.F. Belgique, once again thanks Luc for setting us up. Although getting here was a bit of a nightmare. No transit visas for Rwanda, so we had to hire a jeep and get here through Congo... a beautifull journey and luckily it didn't rained, cause some parts are pretty dangerous and when you crash in tze valley ... your dead ... soit but we're o.k.

Our last day in Congo (tuesday) we played in Panzi an hospital for Violated Women ... once again tuff story's ... but we didn't had it in us anymore ... the show sucked ... crowd loved it ... a big pitty, but for this hospital we needed more time ...

Tomorrow we're playing for the local staff of M.S.F. and I'm running of now to meet some local ONG's for some gigs here in Burundi.

A big shout out to all the NGO's who helped us in Congo: M.S.F., Solidarités, Coopi, War Child, Save the Children, LAV,SADC, Don Bonsco, all the local NGO's, P.(tze flamish one) in Bukavu, G from Save, Mama Sifa and her lovely kids (thanks a lot for your love and hospitality), and everyone I forgot plus al tze loved ones at home who supported this watje ... and last but not least Luc our lovely chief (we missed you maty!!!)who got us in this great adventure ...

Ciao,

Latzi

09:56 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/11/2007

Il pleut des cordes et...quelques larmes

Dimanche 25 nov.

Bonjour, bonjour.Il pleut il pleut il bergère… ce matin spectacle devant l’église normalement à 11h mais La Première Dame- femme de Kabila faisait un discours avec Gardes du corps, militaires, donc nous a pris notre scène avons du attendre, attendre pour enfin commencer mais après 10 minutes belle pluie bref spectacle bâclé…une fois fini voiture de Save the Children nous déjeunons avec G., notre copine, et hop départ pour Buriba  une commune de Bukavu jouer sur le terrain de foot, pour le comité d’ enfants, et le reste de la population. A peine arrivés, «Nos enfants ont faim, vous êtes là mais on a faim». Bref nous jouons rapidement pour éviter d’en parler, G. prend des photos mais plus le temps passe plus ça chauffe, les enfants du comité préviennent G. car les plus grands arrivent: "il faut cacher caméra"; elle se fait harceler et à la fin nous devons partir vite rentrer dans 4x4. Nous repartons mais là vraiment c’en est trop. Luc n‘est plus là pour nous calmer, pour relativiser bhouuuuu, Malo dans sa réflexion « ben ils n’ont pas faim !!! Ils ont a manger !»C’est clair mais ils ont trop l’habitude de voir des blancs qui apportent du matériel et que nous ben nous sommes blancs …moi vais monter une assoc Blancs sans frontières et prêcher le bon côté du blanc…Bon voilà demain matin prison enfin si ils ont mangé, après midi PEDER chez une vielle sœur italienne qui gardent les enfants de la rue, mardi après midi Panzi hôpital pour les femmes victimes de violence sexuel, puis on se calmePour les intéressés voici en lien la situation du Sud-Kivu car plus le temps d’expliquerhttp://www.digitalcongo.net/article/48314 . Je laisse la parole à un de mes collègues, vous dis bye bye. Z. 

 Ghello folks … yihaa … touk oep a modja writing!!!Today we played at tze church of Bukavu … but because of a visit of Madama Kabila we had to wait …military forces who took our scene … cunts!!! Clowns versus soldiers … great old laugh … got one great picture of it … soldier boy’s + security didn’t had a sense of humour … finally we did tze show but after ten minutes it started to rain … bummer … after a while we played for a little circle, but we sucked big time. We’re getting way too tired … I feel empty and weak … my body isn’t coping anymore …In the afternoon we played in Buriba for two hundred kids of some kind of organisation, it was save the children who took us there.When we got out of our car straight away those damn questions again, food  … money … biscuits … yeah yeah … we heard it before.The show wasn’t easy … I couldn’t see the first halve of the show through my left eye … I was seeing a big blur, a bit scary … makes me wonder. But anyhow we rushed through but at the end there where burglars signalled. Our gentile host got harassed … I’m starting to fuck up big time during our acro bit, dropped Malot on her head … damn I’m getting angry with myself … this country is sucking my last energy out of my veins. A couple more day’s to go and we’re of to Burundi … we gotta take it easy. Physically and psychologically we’re getting way to tired. I’m noticing it, I’m getting a bit more aggressive towards the people their questions according to food. It’s a lie .. I know your not starving, but you can’t blaim them.. They’ve only seen white folks who give them aid … not a bunch of clowns …After the show we literally had to jump in our jeep and get away. This isn’t the way to play, but we can’t handle it anymore … We’re counting our day’s … we won’t give up until we drop!!! 

Latzi

Lundi 26 Nov. 07

Petit mot sur notre hébergement, de retour chez Mama Sifa depuis 2 jours nous sommes encore et toujours entouré de gamins à qui je fais des câlins, petits soins… beaucoup d’amour. J’ai le ventre en compote, ben oui nourriture congolaise…Tout cela pour dire que même si il y des moments durs il y a néanmoins plein d’amour de sourires et d’échanges.

Prisoncentralbisoux261107

Ce matin Prison centrale avec War Child, 15 gamins et plus de 500 adultes, très bon spectacle. Certains expats pensent que c’est plus difficile dans ce genre de structure mais vu qu’il n’ont absolument rien, nourriture rare, sauf quand famille passe et bien avec un évènement comme ce matin ils avaient tous la banane pendant le spectacle, nous leur avons apporté un peu de liberté…

Je m’arrête ici nous n’avons qu’une heure pour écrire et envoyer…

Merci Donna, Elena, Ti pour les messages

Plein de bisous.Z

Prisoncentral261107

This morning we had to play in the local prison for 500 adult prisoners and 15 young kids.  The event was organised by War Child. Once again it was amazing to see the change on those tuff guy’s during the show. Beside the fact that we’re tired we did a very good show.A moment of liberty in their head nourished through laughter. Afterwards the prisoners came to thank us … I was proud and regained hope in our quest to bring humanity to the people.Courage to the prisoners … theirs a lot of work to be done in the justice system of this country … malnutrition … living standards … tze saga continues …Two more shows to go and then off to Burundi …  Latzi 

Bonjour

Nous voila en fin de parcours, il nous reste 2 spectacles avant de quitter le Congo. Notamment l’hôpital Panzi très médiatisé qui soigne les femmes qui ont subi des violences sexuelles. Chez Mama sifa l’ambiance est affective et nous comparons nos cultures le progrès arrive ici en éclair. Ils passent au portable sans avoir eu de fixe … aussi le spirituel et les moeurs c’ est bien intéressant les visions de chacun.

Ce matin dans la prison de Bukavu, le spectacle et l échange avec les prisonniers était très bon car ils respirent le temps d’un moment. 45 min hors de leur quotidien et de leur condition d’enfermement la plupart sont là pour des vols et des viols, ce qui est courant ici. Ils n’ ont pas beaucoup a manger world child les aide comme ils peuvent.

Malo

Centre nutritionnel à Buriba avec Save the children.:

Cmsf buriba save the children

13:31 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Le bout de la route?

Hello amis fidèles,

Lars et Malo ayant bien expliqué les déroulements de ces derniers jours, je vais parler encore une fois du cœur. Nous sommes fatigués enfin pour ma part je pompe dans la réserve. Samedi passé ai attrapé une infection mystérieuse à la jambe, suis passée par 3 médecins, dont 2 chez MSF (thanks C.) avec chacun un avis différent mais bon antibiotiques, savon détole, crème (tu vois maman j’me soigne). Le moral ? Ben ça va, les nerfs commencent à perdrent patience encore et toujours se justifier. Ce qui est bon ce sont les discussions que nous avons avec G. de Save the Children – qui nous a bien clôturé le programme de Bukavu Merci miss,  avec X de … ,qui  nous héberge illégalement dans sa demeure (ce qui veut dire que nous ne sommes pas pris en charge si il y a évacuation).Bref, réflexions sur enfants, beaucoup de publicités, de slogans par rapport à leurs droits, leurs éducations, à l’école, comme s’ils étaient un  produit. Drôle de sensations par rapport au profit, dans certaine ONG ils ont peur qu’ils s’en aillent car si plus d’enfants, plus d’argent.

En tout cas ce matin première fois que je me suis réveillée en faisant le décompte des jours…

Samedi après midi pause à la demande de Lars qui est bien raisonnable. Je continuerai jusqu’à plus souffle mais ici plus tu grattes plus il y a, et pouvons pas tout faire il y a un moment où faut savoir s’arrêter.

Alors aujourd’hui vendredi 23 novembre :

Au matin nous étions à LAV (Laisser l’Afrique Vivre), une ONG montée et tenue par des congolais pour la formation et la réinsertion des adolescents victimes des milices, filles et garçons. Ici, ils se forment à la couture, la soudure, la mécanique, la menuiserie et ont une comédienne locale qui donne un atelier théâtre action une fois par semaine.

Cmsf III

Ecole et orphelinat à Muku (24/11/2007) 

La fanfare « Laloé » passe dans les ateliers et c’est parti spectacle « Mitchézo » pour 25 grands enfants attentifs, après spectacle le directeur traduit le pourquoi le comment de notre passage. Belles réactions qui nous motivent. Ensuite ateliers donnés par Malo et Lars( moi vais  300 mètres plus loin chez « Bio Sadec » pour me faire soigner) en revenant j’ai vu mes collègues en action…ils assurent ! A notre retour nous allons mettre en place un petit « kit Acro, clown » avec dessin, plein d’exercices très simples pour leur envoyer car ils en redemandent. Affaire à suivre hein Kevin !

En sortant de LAV un jeune nous dit ceci « Moi suis comédien c’est super ce que vous faites, mais ici tout ce qui compte c’est …le fric et c’est pas facile »

Quand tu entends 30 fois par jour c’est pas facile, c’est dur on a rien, c’est lourd mais une fois comme ça quelqu’un va te donner un petit mot sincère et ça remonte l’énergie qui est un peu écrasée par les mots. Ensuite 40 minutes d’attente, MSF vient nous chercher pour jouer dans un petit hôpital HIV à Kadutu, une des trois communes de Bukavu, je pense que nous avons eu le public (une petite centaine) le plus motivé de tout le voyage, ils nous applaudissaient pour RIEN, cela nous faisait bien rire !

Bon voila demain nous partons de bonne heure avec une belle personne qui à côté de son travail soutient une ONG locale, centre de nutrition, et école et puis pause.

 

Hey Luc pour Panzi (qui est l’hôpital le plus médiatisé de Bukavu) nous jouons mardi après midi car c’est une semaine très chargée pour eux avec beaucoup de manifestations, d’animations …mais voilà nous y passerons) 

Voila pensée à ceux qui pense à nous.

Bye z.

 

11:15 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Getting there!

Ghello Folks,

 Itsa me again … cause of sickness I’m way behind … but I’m alright … het kruipt in mijn kleren this country … I try to resume tze last weeks … for more details check what the others wrote … they did very well … itsa good for your French …Greetingz, Latzi

20/11/07 Last night we arrived back in Bukavu and today we’re going with War Child to the province of Walungu to play in two little villages where their having a big festival to celebrate the day of children rights.Man oh man … the ride up there was so beautiful … folks this is really my favourite spot so far in Congo … hills … red sand … but behind the hills are the militias hiding … I’m getting sick (as well literally) of this contrast between beauty and war …It seems that the two villages we’re going to been heavily attacked during the war …

It’s great to travel a little bit … on the road … stop … show time … on the road …


Cmsf II

In  Barale with War Child.

Our first show was great … our trio is getting in great shape … At night I had to stay with some monks in the village … had great discussions with them about culture, art, relations, marriage, vegetarism, nature … big arguments but I stood firm and got respect … it’s a different world out here, but eventually they started to understand where we’re coming from … 

Walungu221107

Walungu: Centre pour enfants soldats

21/11/07 Hospital time in the morning … a tuff one … the questions are getting to us … we’re sick of it … but in the end we had a very nice moment together.Show was alright …In the evening got back in Bukavu where were staying with a very nice guy from Gent … yep me talk my language again … but unfortunately I’m getting ill … this last week will be tuff according to our physical ability … my body’s finished, but I won’t give up … but what would you expect we almost play two shows a day … and until next Wednesday we only have one afternoon free …  22/11/07 In the morning  we played in SACD an open centre for ex-child soldiers … once again a local NGO who’s doing a great job … beautiful centre … great chief … nice kids … a lot of respect to the people running it … and Save The Children who are helping them … this is the way to go folks local NGO’s aided by bigass NGO’s. 

Afternoon a show in Bagira (outside Bukavu) organised by M.S.F. … fun show … but once again those questions …

 Nous sommes le lundi 19 Novembre

En revenant de Katana, la 2éme maison de mama sifa située dans la nature. Pour subvenir aux besoins ils travaillent les champs et élèvent les vaches, plus quelques prêches de mama sifa. En accompagnant les enfants à l’école, Zoé décide de jouer pour l’école le midi. Après palabre avec le directeur, en deux fois car il faut l’accord des autorités religieuses, nous jouons à 12h45 pour la sortie des cours et les habitants du village.

Revenons à vendredi et samedi à Bukavu. L’ambiance est incroyable, le son du tambour est omniprésent, nous dansons et chantons dés l’arrivée jusqu’ à plus soif, ils sont intarissables. Tout est bon pour chanter et danser. La prière est ainsi rythmée. Bien que l’habit blanc soit de rigueur, les chants et danses prennent vite le pli et nous nous retrouvons à frapper des mains, des pieds, de la tête, du pet tout en chantant le shabbat en swaéli ( surréaliste) et ça ne s’arrête jamais. Nous vivons enfin en couleur locale, quel pied !

Le surnombre dans un petit espace n’a pas l’air pesant, ils sont ensemble et tous, du plus jeune au plus vieux d’une pureté et d’un respect mutuel simple et beau. Ils n’ont pas de problème d’ego, quelle force !

Au bout de 3 jours, nous sommes sollicités pour de l’aide matérielle pour l’orphelinat. Cela est difficile car nous n’avons pas les moyens mais nous sommes si bien accueillis. Nous avons le cœur et le ventre noués d’être devant leur réalité, l’école est chère, beaucoup de monde à nourrir et nous, de passage avec seulement notre cœur à offrir. La confrontation à la difficulté de la vie d’ici est plus rude lorsqu’on se lie d’affection. Nous sommes impuissants devant les espoirs, les attentes, les souhaits qu’ils posent en nous. Ils ont des difficultés à comprendre qui nous sommes matériellement car le cœur, ils le trouvent plus vite.

 

Mercredi 21 Novembre

Nous rentrons de 2 jours dans les montagnes avec War child dans la région de Walungu.

A l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant nous jouions pour 2 communautés, ici les habitants parlent le machi et pas le swaéli nous avons donc du faire quelques réglages linguistiques. Nous n’étions pas les seuls en scène, il y avait aussi les troupes locales de danse et de théâtre qui mettaient en scène les droits de l’enfants. Durant l’événement nous avions la place d’invités d’honneur car les mouzougou (blancs) sont rare dans la région.

Hébergés par les sœurs pour Zoé et moi et les frères pour Lars, nous ressentons bien l’importance prise par la religion au Congo : Ici, les athées n’existent pas. Chrétiens ou protestants sous plusieurs formes, parfois extrêmes, musulman ou même quelques très rares bouddhistes sont les seules possibilités spirituelles. Nous jouons aussi pour l’hôpital avec un chouette moment d’improvisation musique danse dans la cour.

Un dernier mot sur la nature verdoyante autre que les images que l’on peu avoir de l’ Afrique, avec de grands eucalyptus et cyprès, plus on monte en altitude, ici 2000m plus ils sont hauts et la terre est toujours aussi rouge, magnifique.

Cmsf 001s

En route pour Walungu... 

Jeudi 22 Novembre

Grande journée, ce matin avec Save the children nous voyons le centre SACD dirigé par un directeur énergique. Les enfants ici, sont pour beaucoup d’anciennes recrues des milices (soit, soldats, soit cuisiniers ou esclaves sexuelles…) aussi des victimes de la pauvreté…

Une ambiance joyeuse et colorée avec des adolescents vivants et motivés, ainsi les ateliers étaient très agréables à donner, bon moment de partage. Ce qui fait plaisir aussi, c’est de trouver au centre un groupe de théâtre et de danse. Ils sont en action, déjà créatifs et en développement contrairement à d’autres lieux ou l’on sentait plus l’attente que l’action, bravo !

Encore pris par le temps, nous partons jouer devant l’hôpital de Bagira ou MSF hollande s’occupe des sidéens. Les habitants se sont joints aux patients pour former un public énergique. En lieu ouvert, il est parfois dur de les cadrer car pris par le jeu, les enfants débordent d’énergie, Mais soit, c’est une preuve de grand intérêt. Ainsi nous rencontrons les enfants sans structures qui ne savent pas bien où sont les limites. Vaille que vaille, toujours du bon.

Malo

 

11:08 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/11/2007

Maman Sifa UPDATED

Bukavu 19 Nov

Chers Amis,

Voici 3 jours que nous ne sommes plus en compagnie de notre cher Président et ça se sent, le rythme de croisière est plus lent. Petit résumé rapide :(sorry pour les accents ai dictionnaire français mais clavier anglais).Vendredi 16 nov le matin départ 6h30 de Solidarité (Grand salut et merci a toute et l’équipe et a toi M., vous êtes super courageux et on vous envoie plein d’énergie) décollage vers 10h d’un petit avion personnel deux pilotes plus nous 3, top classe beau trip au dessus du lac Kivu qui est énorme, parsemée de petites îles de rêves. Atterrissage a 40 kilomètres de Bukavu, Maman Sifa nous accueille  avec papa Jérôme, papa Daniel tous les pieds dans la boue rouge. Embrassade.  Belle joie de se rencontrer (j’avais été en contact avec elle depuis la Belgique) et hop la petite famille religieuse s’en va pour Bukavu 1 heure de route très mauvaise des bosses des trous (si je continue comme ça mon résumé rapide va se transformer en roman mais bon c’est pour un peu situer ).

Nous arrivons dans l’orphelinat maison, accueilli par des chants d’enfants aux sourires éclatants, visite de la communauté. Et nous chantons et nous dansons et mous mangeons (prière)et nous finissons de manger (prière) ce sont des religieux catholiques charismatiques donc il y a des célibataires, des couples qui forment des minis familles avec les orphelins qui sont en général récupérés au bas de sa porte. Les enfants dorment deux par lits, superposés donc dans 9m carré ils sont 8. Ils seraient 70 mais comme ils sont de tous les âges nous ne les avons jamais tous ensemble. Bref j’écourte…Maman Sifa est une super nana vraiment, drôle, plein d’amour et ses enfants l’aiment beaucoup. Nous passons deux nuits là, jouons le spectacle dans le jardin, passons du temps avec les enfants,nous sommes enfin au cœur des congolais et que c’est bon de prendre du temps avec eux, bien sûr nous avons nos chouchous ,surtout Josué un sourd muet de 4 ans avec une sensibilité féerique.

Samedi soirée télévision, je mets le dvd des Z’Enkrolées, nous sommes tous dans le salon moi assise dans un fauteuil avec plein de petites têtes noires qui m’entourent, bouteille de coca à la main avec un enfant à chaque pied qui me masse… j’vous dis pas l’image…Ensuite et ce jusqu’à minuit ils ont regardé leur unique dvd de chansons qu’ils regardent tous les vendredis, samedi, dimanche avec une HORRIBLE image du blanc (mouzoungou) qu’ils vénèrent- ils les trouvent classe avec leur grosses bagues, grosse chaînes, leur piscine, leur bateau encore de bêtes images de blanc riche...

Le lendemain départ après leur messe matinale, la prière du déjeuner début et fin en Belgique j’aurais trouvé ça ridicule moi qui ne suis pas croyante pour un sou (même si j’ai beaucoup de  respect pour les croyants) mais ici c’est un signe d’espoir ! Départ direction Katana. Trajet fatiguant à cause des trous. Paysages magnifiques. Dommage il n’y a pas de photos cette fois ci. Des vallées, des collines terres riches aie aie aie jeux de couleurs rouge, brun , vert, avec un ciel qui ne cesse de jongler avec la pluie qui elle, ne cesse de jouer avec la boue qui elle, ne cesse de coller aux pieds, des images de mamans qui portent  sur leur tête ou sur le dos des kilos de bambou, des kilos de bananes, de charbon, de bois, très souvent pieds nus, de temps a autre avec un bébé casé quelque part tu te demandes comment ça tient.

 

Nous arrivons dans le village ou réside le bel orphelinat que Maman Sifa a construit avec son Mari- papa Jérôme, ils se débrouillent bien  avec leur 114 hectares de terres, ont des agriculteurs qui payent en nourriture, ont 50 vaches, des canards, poules etc…bref nous sommes entourés de nature. Nous chantons, dansons avec les enfants,jouons le spectacle qui se finit dans le noir; bon moment, hop au lit super chacun notre petite chambre. Le lendemain après avoir accompagné les enfants dans une nature a couper le souffle dans leur école primaire et secondaire, petite ballade vers le parc national de Kahuzi construit par nos chers colonisateurs belges. Maman m’interpelle et me demande si en Belgique c’est possible de faire parrainer 2, 3 enfants à elle, alors qu’elle sait que nous n’avons pas de sous,  moi avec ma sensibilité je lui parle du fond du cœur ‘Non maman comment veux tu que je demande de l’argent alors que déjà nous en demandons tout le temps’ Ca me fait mal de lui parler ainsi  car tout tourne dans ma : ‘ mais moi a Bruxelles je peux économiser, prendre un appart moins cher, travailler plus pour lui envoyer des sous,…’ elle sent que ça me trouble, s’excuse, ce n’est pas facile à défendre surtout si les mots sont faibles (Luc où es tu ?! ben oui t’es rentré…). Ensuite jouer spectacle pour 450 gamins de l’école du village et les villageois, enfants durs à dérider avec une fois le spectacle terminé éternelle discussion ; Que faites vous ici si ce n’est qu’un passage a quoi ça sert, si nos gamins sont intéressés vers quoi pouvons nous les diriger, revenez ! Ils en redemandent, ne partez pas maintenant’. Nous avons beau leur expliquer… ils sont perplexes, nous devons beaucoup répéter car ils ne saisissent pas. ‘Et votre apport matériel ? Ben on en a pas… je sors cette phrase qui parle plus concrètement –« MSF sparadrap du corps, CmSF sparadrap du cœur ».

Bon ça commence a être bien confus pardon pour ceux qui ne me connaissent pas, ceux qui me connaissent vous pouvez comprendre tous ce bordel textuel…mais bon voilà pas d’accès a Internet alors j’me lâche…Bon voilà, la nous sommes donc lundi il est 00h11 nous sommes hébergé a l‘hôtel par l’ ONG WAR CHILD nous partons de bonne heure pour rencontrer les enfants soldats.

Kevin, Céline R, Gou merci pour vos sms qui chauffent le cœur, merci les mots du blog, Luc haaa cher Luc bon retour chez toi embrasse ta belle petite famille pour moi

Petits mots plus perso, ma Elga merci pour tes messages je les bouffe, comment vas-tu toi ?

Marine, je pense très très fort à toi comment ça avance ?donne moi de tes nouvelles.

Mon amour hooo toi toujours…

Bye  a tous Z.

And now again the english version: 

16/11/07 Today we left to Bukavu for Mama Sifa … what a day …Our president got back to Bxl … thanks again Luc … it was great fun having you around … you rock!!! I’ll miss you … We flew with a little Cesna airplane, just the 3 of us … yihaa … CmSF is going rock and roll … our own little jet, because there were no other passengers but us.After a beautiful flight over the lakes we arrived in Bukavu … Mama Sifa picked us up and we drove to the orphanage where we were going to stay tze next day’s … what a welcome … 40 little kids singing … hugs … flowers … one big happy catholic family … the real Congolese lifestyle could begin … The rest of the afternoon we spent singing, dancing, playing with tze kids … so funny when they came to touch our white skin … so sweet … we’re like aliens … but I like …17 o’clock … praying time … food … praying … yep it’s another world, but nice to live with tze locals … 17/11/07 We had to meet the vicar today .. so it was a pole pole morning … driving around waiting … Visited LAV (Laissez Africa Vivre) a local NGO … very interesting chat with tze big chief of this NGO. They work mostly with ex-child soldiers … once again a crazy story …He showed us a picture of a (once again very young) girl holding a baby in her hand … it was the firstborn child in the centre. Apparently she was raped by a couple of soldiers and didn’t know who the father was. Eventually she decided to keep the baby. In the centre they found out that she was very intelligent but she didn’t finished high school … so she started again, finished it and now she’s studying Law in order that one day she’d be able to protect women rights . … a small ray of hope … It’s good to see local NGO’s, because sometimes being here I get second thoughts about the big ass NGO’s here …In the afternoon we played in the orphanage of Mama Sifa … once again fun … and afterwards singing, dancing until they had to pray … 18/11/07 Of to Kathana, another orphanage of Mama Sifa ran by her husband Papa Jerome …beautiful nature … great kids and an hilarious show we did there … almost no light … no place to play … good fun …In the evening we had a good chat with a local … “So long as this war doesn’t stop … this country won’t be able to recover …”  Ghello Kabila … read our blog and do something … pity please … “ 

19/11/07 After our visit to tze scientific museum once build by tze Belgium colonisers we did a show for tze local school … before the show we saw a couple of young soldiers heavily armed … one of them wasn’t even sixteen … damn … it still gets me and this tension of war stay’s so close although it’s calm here …

After the show we had an discussion with some local teachers … the horrible questions being asked again … money … aid … more time with them … it’s starting to grow heavy on us 3 … we can give so little … it hurts over and over again …

10:07 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

19/11/2007

Un peu de patience...

Voilà le président est rentré à bon port...Fatigué mais heureux de ces 3 semaines passées avec Laloé riches d'enseignements de toutes sortes et avec plein d'idées pour les missions futures.

J'ai laissé Lars, Malo et Zoé à Bukavu où ils sont actuellement dans un environnement 100 % Congolais puisqu'ils logent chez Maman Sifa: Une maman Congolaise pas comme les autres qui s'occupe de deux orphelinats. Un peu de patience donc car ici aussi l'accès à internet n'est pas facile tous les jours.  Le programme pour Bukavu reste lui aussi diversifié: Orphelins avec maman Sifa, prison et enfants soldats avec War Child, Centre nutritionnel avec Save the Children, Hôpital de Panzi pour les victimes de violences sexuelles.... 

A très bientôt tous,

Luc

12:37 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |