26/11/2007

Le bout de la route?

Hello amis fidèles,

Lars et Malo ayant bien expliqué les déroulements de ces derniers jours, je vais parler encore une fois du cœur. Nous sommes fatigués enfin pour ma part je pompe dans la réserve. Samedi passé ai attrapé une infection mystérieuse à la jambe, suis passée par 3 médecins, dont 2 chez MSF (thanks C.) avec chacun un avis différent mais bon antibiotiques, savon détole, crème (tu vois maman j’me soigne). Le moral ? Ben ça va, les nerfs commencent à perdrent patience encore et toujours se justifier. Ce qui est bon ce sont les discussions que nous avons avec G. de Save the Children – qui nous a bien clôturé le programme de Bukavu Merci miss,  avec X de … ,qui  nous héberge illégalement dans sa demeure (ce qui veut dire que nous ne sommes pas pris en charge si il y a évacuation).Bref, réflexions sur enfants, beaucoup de publicités, de slogans par rapport à leurs droits, leurs éducations, à l’école, comme s’ils étaient un  produit. Drôle de sensations par rapport au profit, dans certaine ONG ils ont peur qu’ils s’en aillent car si plus d’enfants, plus d’argent.

En tout cas ce matin première fois que je me suis réveillée en faisant le décompte des jours…

Samedi après midi pause à la demande de Lars qui est bien raisonnable. Je continuerai jusqu’à plus souffle mais ici plus tu grattes plus il y a, et pouvons pas tout faire il y a un moment où faut savoir s’arrêter.

Alors aujourd’hui vendredi 23 novembre :

Au matin nous étions à LAV (Laisser l’Afrique Vivre), une ONG montée et tenue par des congolais pour la formation et la réinsertion des adolescents victimes des milices, filles et garçons. Ici, ils se forment à la couture, la soudure, la mécanique, la menuiserie et ont une comédienne locale qui donne un atelier théâtre action une fois par semaine.

Cmsf III

Ecole et orphelinat à Muku (24/11/2007) 

La fanfare « Laloé » passe dans les ateliers et c’est parti spectacle « Mitchézo » pour 25 grands enfants attentifs, après spectacle le directeur traduit le pourquoi le comment de notre passage. Belles réactions qui nous motivent. Ensuite ateliers donnés par Malo et Lars( moi vais  300 mètres plus loin chez « Bio Sadec » pour me faire soigner) en revenant j’ai vu mes collègues en action…ils assurent ! A notre retour nous allons mettre en place un petit « kit Acro, clown » avec dessin, plein d’exercices très simples pour leur envoyer car ils en redemandent. Affaire à suivre hein Kevin !

En sortant de LAV un jeune nous dit ceci « Moi suis comédien c’est super ce que vous faites, mais ici tout ce qui compte c’est …le fric et c’est pas facile »

Quand tu entends 30 fois par jour c’est pas facile, c’est dur on a rien, c’est lourd mais une fois comme ça quelqu’un va te donner un petit mot sincère et ça remonte l’énergie qui est un peu écrasée par les mots. Ensuite 40 minutes d’attente, MSF vient nous chercher pour jouer dans un petit hôpital HIV à Kadutu, une des trois communes de Bukavu, je pense que nous avons eu le public (une petite centaine) le plus motivé de tout le voyage, ils nous applaudissaient pour RIEN, cela nous faisait bien rire !

Bon voila demain nous partons de bonne heure avec une belle personne qui à côté de son travail soutient une ONG locale, centre de nutrition, et école et puis pause.

 

Hey Luc pour Panzi (qui est l’hôpital le plus médiatisé de Bukavu) nous jouons mardi après midi car c’est une semaine très chargée pour eux avec beaucoup de manifestations, d’animations …mais voilà nous y passerons) 

Voila pensée à ceux qui pense à nous.

Bye z.

 

11:15 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.