09/11/2007

L'aide au retour et l'article 15: 8/11

Chers amis

Depuis quelque temps je n’ai plus écrit hoo que ce n’est pas bien. J’ai eu 2 sms réagissant à notre blog, chouette ça fait du bien d’avoir vos réactions car cela me permet -nous permet- de relativiser. Nous jouons devant des enfants qui ont vécu les pires choses et ils nous regardent avec des yeux d’enfants tout comme nous les regardons comme des enfants tout simplement. Maintenant dans la rue ils nous reconnaissent et nous chantent notre hymne international CmSF « Tché tché coulé ». Pour les histoires de sous ou de biscuit nous jouons avec, ben oui ce n’est pas du jour au lendemain que les gens d’ici nous verrons autrement qu’en dollars …c’est un peu cru mais c’est la réalité.

larsvieux IRumu
 

Pour aujourd’hui après 2 heures de route vers Maribo, ou nous avons traversé des petits villages avec des images d’enfants en tee-shirt bruni, déchiré, trop long assis sur un morceau de caillou, des images de splendides paysages riches de couleurs et couverts de végétation luxuriante, nous avons atterri chez Solidarités à l’occasion d’une distribution de nourriture dans le cadre d’une aide au retour de déplacés dans leur village. Donc avant la distribution spectacle qui pète toujours aussi bien, en plein soleil (qui chauffe les p’tits gas j’vous dis pas !) . Ensuite bonne heure de pause avant de jouer dans une école avec plus de 500 enfants, Super ! Nous avons du jouer sur le coup de 13 heures car les écoles ne peuvent faire face à la demande et en conséquence il faut dédoubler : une partie des élèves viennent le matin et l’autre l’après-midi. Les instituteurs nommés ont enfin recommencé à être payés (l’équivalent de 40 Euro par mois) mais leur nombre est totalement insuffisant face au nombre d’enfants en demande de formation. Alors les écoles n’ont d’autre choix que d’utiliser l’article 15 de la constitution : Ce fameux article qui n’existe pas et auquel l’ex président Mobutu référait chaque fois qu’on lui demandait quelque chose auquel il ne voulait ou ne pouvait pas répondre. Mais en bref, cela veut dire « démerdez vous » . En l’occurrence, pour chaque enfant scolarisé, il faut payer chaque mois entre 300 et 500 FC ( de  0,6 à 1 USD). Cela peut paraître dérisoire mais multipliez ce nombre par 4, 5 ou 6 et vous comprendrez pourquoi on voit encore tant d’enfants dans la rue. L’argent récolté sert à engager de nouveaux enseignants. Certaines familles n'ont d'autre choix que d'envoyer les enfants à tour de rôle...

zoetetes

 Petit bilan jusqu’à maintenant 2600 enfants et adultes ont vu notre spectacle dans 13 lieux.

Voilà pour demain prison le matin, Save the children l’après midi…à suivre. Je vous embrasse et donnez des nouvelles hein les potes !

Zoé

Today we went with Solidarités to Marabo. In the morning we played for locals who where waiting for the distribution of their food. Don’t worry folks ... no images like Ethiopia ... they just get there a reserve of 3 months stock.It was a two hour drive. This country is so beautiful ... they got a rich soil ... they can grow their own food but their broken through war ... it’s unbelievable ... but it’s like that...I’m feeling better again ... I regained my faith ... we’re here to play ... and give this people a lovely moment which they won’t forget ... but they demand a lot of energy and the last day’s I was out ... but I’m back ... yellin’ and saying hello to all the local kids ... damn they got such a lovely energy ... but everywhere you go in this country you see so many kids ... the average apparently is 5 kids a family... The show was great ... for me it was one of my best one’s...  In the afternoon we played in the local school ... 500 kids and apparently they got 1000 kids ... damn this children situation is unbelievable.Great show once again ... but today tze sun is killing’ us ... but we succeeded...Hasta la vista baby’s...    

Lars

17:16 Écrit par Laloe dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Aan Lars, Zoe en Malo Schitterend wat jullie daar doen !!!!
Al die zwarte lachende gezichtjes het is gewoon super....doe zo voort maar vergeet jezelf niet....
N'en heel dikke proficiat van al de mensen die jullie hier volgen, heb al veel reactie's gehad, ze vinden het allemaal geweldig wat jullie daar doen.

Écrit par : Bob&Annie | 09/11/2007

Keep up the fabulous work...play...work...play. You are engraving memories into the imagination of the kids that they will never forget. Stay strong together. What a great team of comerades, clowns and jokers. Stay light, shine the light, be the light

Écrit par : Kevin | 18/11/2007

j'adore ce que vous faites , ca doit etre un plaisir de faire sourir des petits qui ont vecu les pires choses , et de savoir aussi qu'on sert a qqch ! Bon courage et Tres bonne continuation ! Gspr aussi le faire .

Écrit par : selin | 31/07/2011

Les commentaires sont fermés.